Le choix d’horace de Hélène louise

493FD30F-6079-42CC-873A-D623D2D2A534

Le choix d’horace de HELENE LOUISE

Prix 09 euros

Editions Autoédité

150 pages

 

Résumé :Cette novella – ou longue nouvelle -, qui précède de quelques années le premier roman de la série *Lysandre Chalkhill*, « Filigranes », raconte le départ de l’orphelinat d’Horace, pupille des Résidents depuis la naissance, alors qu’il atteint ses vingt-et-un ans.

Horace aura vingt-et-un ans dans quelques jours. Enfin majeur, il va pouvoir quitter l’orphelinat de Fougères où il a vécu depuis sa naissance, en compagnie d’autres enfants métis, soumis comme lui à la charité des Résidents.

Les Résidents, ces Intelligences Artificielles qui partagent le quotidien des humains depuis le soulèvement de 1951, soit depuis plus d’un siècle et demi, assurent l’entretien et l’éducation de ces enfants nés d’unions illicites en échange de la réquisition régulière de leurs corps, seul moyen pour eux d’accéder à une forme vivante.

Horace est né de parents de deux races différentes et son physique inhabituel, ni félide ni nocto, le condamne au statut de basse caste. Et s’il va enfin échapper aux mains des Résidents en gagnant sa majorité, il devra également trouver moyen d’assurer sa subsistance dans ce monde qui réprouve sa naissance et son existence même…

 

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé cette histoire . Je n’ai pas lu  » filigranes » et c’est le premier livre de cette auteure que je lis .

J’ai aimé cette histoire qui nous plonge directement dans un univers particulier , où les intelligences artificielles règnent sur la planète .. Les orphelins sont utilisés par ces résidents , et quand je dis utilisé c’est qu’ils prennent possession de leur corps pour exister en tant que personne . très dérangeant donc comme concept de penser que des enfants sont utilisé comme enveloppe charnelle , à utiliser comme un mouchoir . ça m’a donné des frissons !!

J’ai de suite penser au parallèle de notre vie actuelle , les puissants qui règnent et qui n’ont aucun scrupules à nous utiliser , un vrai sujet d’actualité !

Le personnage de HORACE est distant et parfois peu paraître froid et résigné à cette situation .

quand au petit Alphonse , j’ai littéralement craqué , j’avais envie de le réconforter et le prendre dans mes bras .

 

Je dois avouer qu’heureusement qu’il y avait le glossaire au début de l’histoire car avec les termes particuliers qui sont présent dès le début de l’histoire j’aurais été larguée .

Je remercie encore Hélène Louise pour sa confiance et l’envoi de cet ouvrage .

Si vous voulez lire une bonne dystopie allez-y

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s